• 05 46 49 72 42
  • atel.consac@wanadoo.fr

Category Archive Presse

Consac : Assemblée générale de l’ATEL.

AG ATEL 15 07 2020 (1).JPG

Le bureau. Photo G.M.

Les nouveaux élus municipaux intéressés par les actions de l’ATEL. L’association travail environnement local (ATEL) a tenu son assemblée générale le mercredi 15 juillet sous la présidence de Marie-Hélène Vallier en présence de 45 personnes dont 20 maires ou adjoints. En ouvrant la séance, la présidente a mis le covid 19 responsable du retard de cette assemblée générale. Elle a eu le plaisir d’annoncer la création d’une antenne de l’ATEL à Archiac après plusieurs mois d’études et de négociations ; Frédéric Blein a pris la place d’encadrant de cette antenne. La formation d’une troisième équipe de salariés a permis de tirer 280 ha de bois de vigne. Une mauvaise nouvelle est venue entacher les bons résultats de l’association d’insertion, un vol de matériel s’est produit en hiver pour un préjudice de 7 500 € ; depuis, deux caméras de surveillance ont été installées. La présidente n’a pas manqué d’éloges pour Olivier et Julien, les co-directeurs et Solange, la secrétaire qui se démène pour trouver des places aux employés en insertion ; « cette équipe soudée ne ménage pas ses efforts pour continuer à faire évoluer l’ATEL ». Julien et Olivier ont développé le rôle, la mission et le devoir d’une association d’insertion, les nouveaux élus municipaux, qui ne connaissent pas ou peu l’ATEL, ont semblé intéressés par le bien-fondé des actions de cette association. Le comptable a présenté, par vidéo, le rapport financier qui a été reconnu sincère par l’expert-comptable. L’ATEL a accueilli 57 salariés en 2019 dont 8 à l’antenne d’Archiac. Sur les 60% qui ont eu une sortie dynamique, 35% ont trouvé un emploi durable (CDI, CDD de plus de 6 mois non aidés, retraite et CDI aidé). Ces salariés ont reçu 1 050 heures d’accompagnement social et professionnel, 378 heures de stage en entreprise et collectivité, 6 personnes ont suivi des leçons de code de route. L’âge moyen des salariés en insertion est de 40 à 45 ans. 21 911 heures de travaux ont été réalisées par les équipes de Consac et 457 heures par l’équipe d’Archiac.

Les travaux effectués sont divers : tirage de bois de vigne, entretien d’espaces verts, peintures … Le tiers sortant composé de Marie-Hélène Vallier, Annie Diet, Jean-Pierre Gervreau, Yves Revérier, Marie-Catherine Prévot, et Joël Pomian, a été réélu. Le bureau est composé de Marie-Hélène Vallier présidente, Annie Diet vice-présidente, Edwige Martinez secrétaire, Pascal Guichard secrétaire adjoint. Après avoir répondu à de nombreuses questions, la présidente a levé la séance en invitant les personnes présentes à prendre le verre de l’amitié.

Source : http://mirambeau.blogs.sudouest.fr/archive/2020/07/16/consac-assemblee-generale-de-l-atel-1077662.html

De nouveaux chantiers d’insertion

De nouveaux chantiers d’insertion

À partir de la gauche : Julien Guillochet, Didier Braud (maire), Frédéric Blein et Olivier Guiffier. © Crédit photo : Photo Daniel Bougès Par Daniel Bougès

L’Association Travail Environnement Local (ATEL), installée à Consac, sur l’ancien canton de Mirambeau, et présidée par Marie-Hélène Vallier, met en place un dispositif local d’accompagnement, 26, rue Agrippa d’Aubigné à Archiac.

La structure est ouverte administrativement depuis le 1er novembre. À compter du 20 novembre, elle sera opérationnelle et sera encadrée par Frédéric Blein, ancien cadre d’une entreprise paysagiste. Signalons que deux postes de salariés restent à ce jour à pourvoir.

« Notre association a pour objectif de remobiliser des personnes en difficulté, en les accompagnant, pour favoriser leur insertion sociale et professionnelle, en les replaçant en situation de travail. Nous disposons d’un agrément d’État de chantier d’insertion, et c’est Pôle Emploi qui valide ou non la possibilité d’emploi de nos salariés. »

Ces emplois salariés sont de vingt-quatre heures par semaine, avec au départ un contrat de travail de six mois, puis selon les besoins, pouvant ensuite aller jusqu’à vingt-quatre mois, avec une rémunération sur la base du Smig (salaire minimum interprofessionnel garanti).

Le budget annuel de l’association est de 600 000 euros. « Pour la formation des salariés en parcours d’insertion, nous pouvons consacrer jusqu’à 50 000 euros par salarié, pour qu’il monte en compétence, en fonction bien sûr des possibilités. » Sur le secteur de Consac, l’association accueille à ce jour 50 salariés et travaille sur 15 communes de l’ancien canton de Mirambeau.

Du travail dans les vignes

« Depuis 2014, nous sommes en plein emploi et avons beaucoup de demandes, ce qui justifie notre implantation à Archiac, qui est un canton dépourvu d’association d’insertion. De plus nous sommes au cœur du vignoble des Charentes. Nous avons eu l’accord de la Direccte (1), le Conseil régional nous accompagne, et la Communauté de communes nous a donné le feu vert et accordé une aide de 5 000 euros pour équiper notre local », précise Olivier Guiffier, directeur administratif et financier de l’association.

Julien Guillochet, directeur technique rappelle : « Cet hiver et jusqu’à la fin mars, le travail se fera dans les vignes, avec du tirage de bois, puis suivra l’entretien des espaces verts et espaces naturels pour les collectivités et entreprises voire des particuliers pour des chantiers importants. Nous souhaitons que des viticulteurs, des exploitants du secteur d’Archiac, des entreprises, des communes du canton fassent appel à nos services concluent les deux responsables de l’Atel. »

(1) Direccte : Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi.

Source : https://www.sudouest.fr/2019/11/14/de-nouveaux-chantiers-d-insertion-6821798-1228.php

Consac : Année positive pour l’ATEL.

2018-05-16-AG-ATEL (2).JPG

Le conseiller départemental, la présidente du SICM et plusieurs maires étaient présents. Photo M. Y.

L’Atel (Association Travail Environnement Local), présidée par Marie-Hélène Vallier, a tenu son assemblée générale dans la salle des fêtes de Consac, mercredi. Elle était assistée de la trésorière Françoise Neeser, la vice-présidente Annie Diet, le directeur technique Julien Guillochet, le directeur administratif Olivier Guiffier et de Solange Lubrez, accompagnatrice.

Hommage à Bernard Renou La présidente du chantier d’insertion a commencé le rapport moral par un hommage à Bernard Renou, décédé récemment. Il occupait le poste de secrétaire de l’Atel depuis 2014. L’assemblée a observé une minute de silence à sa mémoire.

Elle a ensuite indiqué que « l’année 2017 s’est soldée par de bons résultats, tant comptables qu’humains. En janvier, une 3e équipe, encadrée par Thierry Boissinot, a été créée pour répondre à la demande de travail dans les vignes. L’association a eu la visite, en mars, de Mme le sous-préfet. » Au plan matériel, l’association a dû remplacer deux véhicules avec l’accord du Conseil régional et de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emplo (Dirrecte). Cette dernière a donné son accord pour embaucher plus de salariés : l’association peut passer de 10,5 à 14 emplois temps plein (ETP).

45 000 € pour la formation

Stéphane Reneuve, expert-comptable, a donné le bilan financier qui se solde par un solde positif en excédent de 37,6 % par rapport à 2016. Le rapport d’activité, présenté par Julien Guillochet et Olivier Guiffier, montre que 51 salariés ont été accueillis avec 70 % de sorties dynamiques : 3 CDI, 3 CDD de plus de six mois, 1 création d’entreprise, 3 CDD Saisonniers et 2 formations qualifiantes.

45 000 € ont été consacrés à la formation : viticulture, mécanique, Caces, BTP, agriculture. 20 206 heures de travaux ont été réalisées dont 52 % en entretien d’espaces verts et espaces naturels, 42 % en travaux viticoles et agricoles et 6 % de piégeage de ragondins. Enfin, les six membres sortants du conseil d’administration ont été réélus.

2018-05-16-AG-ATEL (4).JPG

Source : http://mirambeau.blogs.sudouest.fr/archive/2018/05/19/consac-anne-positive-pour-l-atel-1064813.html

Consac : L’Atel travaille pour la viticulture.

Consac, tirage de bois ATEL 31 01 2018 (3).JPG

Une équipe au bout de la vigne. Photo Michel yvonnet

L’Atel (*) est une association d’insertion qui a accueilli 51 salariés en 2017 pour 20 000 heures de travaux pour des collectivités, des entreprises et des viticulteurs. 70% de ces salariés ont quitté l’Atel avec un contrat de travail ou un diplôme : 3 CDI, 2 CDD de plus de six mois, 1 création d’entreprise, 3 CDD saisonniers, 1 formation qualifiante.

Un budget de 45 000 € a été alloué pour la qualification des équipes en insertion. Les salariés ont reçu 800 heures d’entretien individuel, d’accompagnement social et professionnel, 600 heures de stages en entreprises et collectivités ; le tout dans des secteurs aussi différents que la mécanique agricole, conduite de chariot élévateur, plastique-peinture, auxiliaire en petite enfance, paysagiste, maçonnerie. Il y a eu une obtention de permis de conduire, une obtention du code de la route, 5 personnes ont suivi des cours de code, 14 salariés ont réalisé des compléments de travail dans des secteurs variés comme le relevage, la taille et le tirage des bois, la manutention industrielle, l’auxiliariat de crèche et employé de libre service.

Pour 2018, l’Atel a signé des contrats avec 15 viticulteurs pour 220 hectares de tirage de bois et 50 hectares de relevage dans les vignes. Ces travaux sont réalisés avec 3 équipes de 8 salariés et un encadrant du 1er décembre au 15 avril pour les tirages. Par la suite les salariés sont employés dans les espaces verts pour les communes et les entreprises : La RESE, la SNCF, le site du Fa, les casernes des pompiers de Mirambeau, Saint-Genis et Montendre.

Cette association, qui a su élargir son domaine de compétences, est devenue un des gros employeurs de main-d’œuvre de la région.

* Atel : Association travail environnement local.

Source : http://mirambeau.blogs.sudouest.fr/archive/2018/02/02/consac-l-atel-travaille-pour-la-viticulture-1062798.html